Partager sur :

52 FEMMES ENTREPRENEUSES

Vous partager les aventures de femmes qui ont bravé leurs propres freins à entreprendre est quelque chose que je réalise avec passion.

L’entrepreneuse que je vous présente aujourd’hui se bat au quotidien contre la maladie de Crohn. En plus de tous les freins d’une entrepreneuse non porteuse de handicap, Marine Gambier a dû trouver son rythme et son équilibre en prenant en compte ses difficultés de santé.

Elle a créé l’agence de délégation Altisia, et accompagne ses clients dans la création d’équipes équilibrées et fluides en terme de compétences.

Créatrice d’alchimies en équipes

L’aventure entrepreneuriale de Marine débute alors qu’elle se questionne sur la manière dont elle souhaite exercer son métier autant que les conditions dans lesquelles elle se sent à l’aise pour apporter le meilleur dans l’accompagnement qu’elle propose.

C’est notamment grâce à un coaching qu’elle va accepter de se dire oui à elle-même, d’oser quitter le salariat pour tenter de créer la vie qu’elle souhaite. Elle quitte son emploi, et crée sa microentreprise après son départ. Marine monte un dossier de demande de subvention auprès de l’AGEFIPH qui l’aidera à financer ses premiers investissements.

Entreprendre, un métier aux milles facettes

Son métier consistant à analyser les points forts d’une équipe, les compétences qui lui manquent, cela lui a très tôt permis d’identifier pour sa propre entreprise les compétences nécessaires pour monter son entreprise : choisir son statut, se faire connaître, créer ses offres, gérer sa comptabilité. Marine a ainsi défini ce qu’elle souhaitait faire elle-même et ce qu’elle voulait déléguer.

Elle participe également au programme d’accompagnement proposé par l’association H-Up pour l’accompagner dans la création de son entreprise durant la première année.

Prendre soin de soi pour tenir sur la durée

Dans ses six premiers mois, Marine lance son activité, communique sur de nombreux réseaux, accepte trop de projets. Elle prend conscience que loin de se rapprocher de l’équilibre vie perso / vie pro qu’elle imaginait, elle vient de s’enfermer à nouveau dans une cadence effrénée qu’elle pensait propre au salariat.

Cette prise de conscience lui permet de se recentrer sur ses priorités, et notamment prendre soin de sa santé, limiter le stress qui dégrade significativement son état de santé.

Aujourd’hui créatrice du podcast You can delegate it!, elle a pris plusieurs mois d’avance dans la planification et l’enregistrement des épisodes bimensuels pour se soulager d’un stress de tenir la cadence de publication et ne conserver que l’excitation de la publication.

Monter son entreprise avec son handicap

Ces capacités d’anticipation et de résilience, Marine les a développées en conséquence du handicap qui l’atteint. Elle sait qu’elle pourra travailler certains jours et devra s’écouter d’autres. Après des années, elle voit aujourd’hui son handicap comme une force et un tremplin pour viser plus haut. Elle utilise ses compétences et sa résilience pour dépasser la peur ou la pitié qu’elle rencontre parfois au fil du chemin.

Construire son entreprise au service de sa vie

Marine attache énormément d’importance à être fiable et transparente avec ses clients et ses fournisseurs pour maintenir une relation de confiance. Elle souhaite qu’ils aient conscience qu’une réponse plus lente à leurs demandes n’est pas liée à une baisse de motivation, mais à des difficultés de santé.

Pour piloter son entreprise et avancer vers la vie qui lui convient, Marine prend le temps de travailler dans mais aussi sur son entreprise. Chaque trimestre, elle prend le temps de requestionner ses process, ses objectifs. Cela lui apporte de l’aisance dans son positionnement, et de sélectionner les accompagnements sur lesquels elle sera pertinente plus sereinement.

Histoires d’entrepreneuses

Et vous, qui sont les entrepreneuses qui vous inspirent ? Taggez-les sous ce post, ça leur fera plaisir 😉 Et qui sait, peut-être auront-elles leur place dans ce projet ?

Laisser un commentaire