Partager sur :

portrait-femmes-entrepreneuses-lyon

52 femmes entrepreneuses

Voici mon projet photographique personnel de l’année 2023. Chaque semaine je vous présente un portrait de femme qui s’est lancée dans l’aventure d’entreprendre.

J’ai quitté le monde de l’ingénierie pour celui de l’entrepreneuriat. Les deux ont en commun d’être majoritairement masculins. Alors j’ai eu envie de mettre en lumière ces femmes audacieuses, dynamiques et déterminées à créer la vie qu’elles souhaitent.

Ces femmes ont des histoires, des raisons d’entreprendre et des parcours variés. Au travers d’un portrait par semaine, je vous montre leur quotidien et raconte leurs histoires.

Les femmes que je rencontre ont souvent pour point commun une grande curiosité et une soif d’aventures. Lorsque Joana Jacuzzi m’a parlé de Marieme, et de ses nombreux projets, j’ai immédiatement su que je voulais la rencontrer.

Entreprendre, pour se donner les moyens portrait-femmes-lyon-entrepreneuses-evenementiel

Marieme a toujours eu un besoin viscéral d’être autonome, de gérer les choses à sa manière. Alors qu’elle préparait son mariage, elle rencontre une wedding planner, et sut à ce moment-là que ce métier était fait pour elle.

Elle débute sa carrière par de nombreux petits boulots et prépare en parallèle un master en finances. En fin de stage, Marieme est embauchée en tant qu’acheteuse dans une entreprise dans l’aéronautique. Son travail consiste à négocier des contrats pour plusieurs centaines de milliers d’euros. Elle adore ce métier, se sent bien accompagnée par la directrice des achats, malgré le fait que le milieu soit très masculin. Pendant 2 ans, elle expérimente, travaille sans compter, profite de ce travail qui l’épanouit de par la diversité des tâches qu’elle réalise.

Rien n’arrête une idée dont l’heure est venue

Pour autant, entreprendre lui trottait toujours dans la tête. Et lors d’une période plus creuse, où les contrats étaient déjà négociés, et qu’il suffisait de les mettre en application, elle décide qu’il est temps pour elle de lancer son activité de wedding planner.

Après avoir difficilement négocié une rupture conventionnelle, elle part déçue du manque de reconnaissance qu’on lui aura témoigné pour son engagement et son implication sans compter auprès de son entreprise.

Marieme crée alors sa microentreprise puis une SASU dans l’événementiel. Elle se fait connaître dans des salons du mariage, auprès de réseaux d’affaire pour les événements professionnels et privés qu’elle organise. En parallèle, durant son lancement, elle trouve des missions en intérim d’hôtesse d’accueil pour financer son projet. Ces postes à temps partiel (souvent en matinées) lui permettaient de travailler sur son projet entrepreneurial le reste du temps, et de rencontrer des clients l’après-midi.

Une rencontre avec un DRH d’un groupe de l’événementiel va l’inciter à vendre sa SASU pour s’associer à d’autres entreprises du secteur en tant que salariée. Ce groupement s’est malheureusement effondré, Marieme a donc au passage perdu sa société. Il ne lui restait que les clients qui lui faisaient confiance pour son mariage et l’ont encouragée à poursuivre ce métier qui la faisait vibrer.

Se remettre en question pour avancer

Marieme se repositionne alors sur les événements privés. Elle renomme alors son entreprise en Enjoy Evenements. Ce nom lui correspond mieux et annonce son positionnement d’accompagner l’organisation d’événements heureux. En 2013, c’est l’époque du développement du métier de wedding planner en France.

C’est également le moment où Marieme décide d’avoir un enfant. Etant en lancement d’activité, elle trouve que c’est le moment idéal. Elle ne prévoit cependant pas qu’elle aura des jumeaux et sera alitée une grande partie de sa grossesse. Ses clients choisissent de lui faire confiance, malgré sa grossesse. Et alors que c’est habituellement elle qui rentre dans l’intimité de ses clients, ce sont ses clients qui rentrent dans sa vie personnelle lors de leurs échanges durant cette période.

Marieme accouche en automne 2014, et mesure immédiatement l’importance de trouver ses clients pour 2015 durant l’hiver afin que son activité puisse tourner durant l’année à venir. Elle est persuadée que son entreprise peut faire plus que vivoter. Elle investit alors sur elle et sur son entreprise pour définir son pourquoi, son client cible, diversifier ses offfres en proposant par exemple des accompagnements à des anniversaires sans nécessairement être présente le jour J.

Diversifier ses offres et capitaliser sur son expérience

Son amour de son métier et du partage la pousse à créer une licence de marque. Hasard de calendrier, c’est le moment que choisis une jeune femme pour la contacter et lui proposer de s’associer. Marieme, toute jeune maman forme alors cette femme à se vendre, à utiliser sa marque, à ses méthodes. Elle fait bénéficier de son expérience et de tout ce qu’elle a appris sur le tas ou expériementé. Cela permet à Marieme de diversifier ses sources de revenus et de se sentir moins seule.

Elle aime la transmission de son métier, et trouve alors progressivement d’autres wedding planner qui se lancent sur différentes villes de France. La sélection est mutuelle, Marieme s’assure que les candidates partagent ses valeurs, son client cible, son mode de fonctionnement.

Marieme cherche alors à faire évoluer son positionnement pour ménager le temps qu’elle passe en famille et couvrir moins que 35 événements par an. Un de ses partenaires dans la location de mobilier lui propose justement de s’associer à lui. Elle intègre alors la société de location, ce qui lui permet de diviser quasiment par deux sa présence sur des mariages en 2019, sans perte financière. Elle décide après 3 ans de quitter cette société car malgré un bon feeling avec son partenaire, elle souhaite être pleinement maîtresse de l’expérience qu’elle offre à ses clients.

Oser saisir les opportunités qui résonnent

Ses clients la poussent alors à créer l’Atelier by Enjoy. Devant tant de demandes, Marieme, encouragée par son mari, évalue les investissements à trouver, trouve un local de stockage, une banque qui la suive.

Passionnée par cette nouvelle évolution, elle se donne à 1000%, est désormais amenée à travailler avec d’autres wedding planners en leur louant de la décoration et du mobilier. Elle revend une partie des parts d’Enjoy Evenements aux femmes qui utilisent sa licence de marque pour se dégager le temps nécessaire au développement de l’Atelier by Enjoy.

Marieme a progressivement trouvé son équilibre entre les différentes initiatives qu’elle a créées. Elle se sent épanouie et soutenue. Elle est à l’écoute de ses besoins en terme de rythme de travail et d’équilibre familial. Ses entreprises lui permettent de trouver sans cesse des missions qui la font vibrer.

Histoires d’entrepreneuses

Et vous, qui sont les entrepreneuses qui vous inspirent ? Taggez-les sous ce post, ça leur fera plaisir 😉 Et qui sait, peut-être auront-elles leur place dans ce projet ?

Laisser un commentaire