Partager sur :

52-femmes-entrepreneuses-slasheuse

52 femmes entrepreneuses

Voici mon projet photographique personnel de l’année 2023. Chaque semaine je vous présente un portrait de femme qui s’est lancée dans l’aventure d’entreprendre.

J’ai quitté le monde de l’ingénierie pour celui de l’entrepreneuriat. Les deux ont en commun d’être majoritairement masculins. Alors j’ai eu envie de mettre en lumière ces femmes audacieuses, dynamiques et déterminées à créer la vie qu’elles souhaitent.

Ces femmes ont des histoires, des raisons d’entreprendre et des parcours variés. Au travers d’un portrait par semaine, je vous montrerai leur quotidien et raconte leurs histoires.

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir le parcours passionnant de Sabrina Sallouh. Sabrina est une femme pleine de projets qui se passionne pour l’entrepreneuriat, l’empouvoirement et la maîtrise de son temps. Ces fils directeurs la guident dans les nombreux projets qu’elle gère, et notamment la société Daliasoft qu’elle a fondée avec son frère.

Slasheuse et pleine de projets52-femmes-entrepreneuses-slasheuse-sabrina-sallouh

Lorsque j’ai rencontré Sabrina, j’ai été impressionnée par son parcours entrepreneurial et sa capacité à s’adapter pour créer des offres originales et pleines de sens.

A l’origine, Sabrina était cheffe de projet dans une entreprise informatique. Elle mettait en place des logiciels visant à améliorer la productivité de ses clients pour les aider à gagner du temps dans leurs tâches récurrentes.

Au bout de 3 ans, son manager lui a partagé en toute transparence qu’elle avait un potentiel en terme de compétences et d’autonomie pour gérer des projets bien plus ambitieux que ceux qu’il pourrait lui apporter au sein de cette entreprise.

Sentant que les prochaines missions seraient alors probablement moins challengeantes, et ayant envie d’explorer une nouvelle voie, Sabrina décide de partir dans le cadre d’une rupture conventionnelle et explore alors le monde entrepreneurial au travers de formations et de rencontres ou start-up week-ends.

Accompagner les femmes à prendre confiance

Pour financer ses projets, elle donnait alors des cours de maths à 2 jeunes filles, Lola et Magda. Elle a rapidement pris conscience qu’au-delà de l’apprentissage, c’était un vrais cours de confiance en elles qu’elle délivrait à ces jeunes filles.

De cette expérience, elle est convaincue qu’elle a la capacité et l’envie d’apporter de la confiance en elles à toutes les Lola et Magda.

En parallèle, Sabrina suit plusieurs formations sur le thème de la confiance en soi et se lance dans la réalisation d’une ambitieuse étude documentaire sur le sujet, recensant à la fois des outils concrets, des entretiens et des témoignages d’expertes, dans le but de produire une série documentaire.

Elle ne se satisfait pas de cette posture de réalisatrice qu’elle acquiert progressivement, et souhaite apporter plus qu’un simple visionnage à ces jeunes femmes. Une étude réalisée aux US sur des jeunes filles de 8 à 13 ans lui a appris que celles qui ont été formées à la négociation ont plus de pouvoir sur leur vie. Cela résonne, et elle lance alors Deal To Lead, une plateforme de formation pour apprendre à négocier dans sa vie de salariée, d’entrepreneuse et personnelle.

Sabrina se rend alors dans des structures scolaires pour former les jeunes. Seule dans son domaine, c’est assez facilement qu’elle acquiert des clients.

Quand le vin devient un outil d’empouvoirement

Elle était aussi convaincue que la confiance en soi passe par le fait de s’autoriser à être créatif. En étant créatif, on s’autorise à dévoiler sa singularité, on donne de la valeur à sa propre personnalité.

Sabrina cherche donc en 2019 à créer un format qui permette à des gens de partir à la rencontre de leur créativité en toute simplicité. Elle a alors l’idée de partir d’un aliment du quotidien aux couleurs variées et s’alliant facilement : le vin. 

Elle explore la technique, crée sa palette de couleurs. En partageant ses expérimentations sur les réseaux sociaux, elle se rend compte que son art passionne les gens, qui commentent, questionnent. Ses oeuvres ne laissent indifférents ni les amateurs de vin, ni les producteurs curieux.

Ayant toujours en tête son idée d’ateliers, elle crée un format didactique et collectif ludique autour de la peinture au vin. Le covid passe par là, et la stoppe dans son élan. Elle peut alors seulement collaborer avec certains producteurs et vendre ses oeuvres. 

Sabrina rebondit également en développamnt un format numérique pour Deal To Lead, et créant la société informatique Daliasoft avec son frère ingénieur data.

Leurs profils complémentaires leurs ont permis de répondre aux besoins d’optimisation des processus viticoles grâce à des outils informatiques développés sur mesure pour des domaines que Sabrina a connu grâce à son réseau. 

Aujourd’hui, Sabrina et son frère forment une équipe solide dans l’accompagnement au changement au sein des entreprises. Parallèlement, Sabrina anime également des ateliers collectifs de peinture au vin, format qu’elle affectionne tout particulièrement, auprès des professionnels comme des particuliers. 

Histoires d’entrepreneuses

Et vous, qui sont les entrepreneuses qui vous inspirent ? Taggez-les sous ce post, ça fait toujours plaisir 😉

Laisser un commentaire