Partager sur :

portrait-entreprise-contexte-bureau

52 FEMMES ENTREPRENEUSES

Voici mon projet photographique personnel de l’année 2023. Chaque semaine je vous présente un portrait de femme qui s’est lancée dans l’aventure d’entreprendre.

Je découvre chaque semaine comment les femmes que je rencontre tissent à leur manière leur équilibre personnel et professionnel grâce à l’entrepreneuriat.

Et dans ce projet, il était essentiel pour moi de rencontrer des femmes à chaque étape de leur vie. La maternité est à mes yeux une étape structurante dans la vie. Elle va avoir autant d’impact sur la vie personnelle que professionnelle.

Cette semaine, c’est grâce à un ami de ma vie d’avant (Gilles si tu me lis :)) que j’ai eu la chance de faire la connaissance de Magali Lopez, directrice des ressources humaines, fondatrice de Serineo, qui attend son nouvel enfant.

DRH à temps partagé portrait-femme-entrepreneuse-rh

Magali a toujours eu envie d’entreprendre. Le statut lui plaisait. Sans idée qui la satisfaisait suffisamment, elle a laissé ce projet de côté.

A la suite de ses études, elle se retrouve au chômage. Elle applique un conseil qui lui sera précieux à l’avenir : développer son réseau.

Cela lui permet de rejoindre une entreprise en tant que directrice des ressources humaines en étant salariée.

Enceinte de sa première fille, elle prend conscience que gérer l’humain avec bienveillance est plus important que ses perspectives de carrière et se sent alors limitée en tant qu’employée. Sa direction lui imposait des décisions avec lesquelles elle était en désaccord, et elle pensait pouvoir faire mieux. Magali souhaite que son travail soit au service la société, dans le respect de l’humain.

S’ensuit alors une rupture conventionnelle, qui lui permettra de prendre du recul. Elle accueille sa fille, et décide de se lancer à son compte.

Oser se lancer

Magali sollicite son réseau pour l’informer des services qu’elle propose. Au bout de quelques contacts, elle se fait rappeler.

C’est dès sa première mission qu’elle se rend compte que ses prix sont très bas et qu’elle déprécie elle-même la valeur de son travail. Son syndrome de l’imposteur la pousse à pratiquer des tarifs trop bas.

Se former pour avancer

Elle se fait alors coacher par un ancien directeur commercial qui lui a appris à se vendre. Elle augmente alors significativement son chiffre d’affaire, et se sent de plus en plus à l’aise à proposer ses services. Cela lui permet également de mieux ménager son équilibre vie personnelle / vie professionnelle.

Ecouter pour mieux servir

Magali souhaite répondre aux besoins qu’elle a pu observer dans de nombreuses entreprises : une entreprise a un besoin de gestion RH ponctuel, Magali propose son aide. En écoutant son prospect, elle est ensuite en mesure de lui indiquer comment elle peut répondre à son besoin, ou de le rediriger vers une personne compétente si nécessaire.

A nouveau enceinte en 2021, Magali prend confiance en elle et choisit de travailler pour des clients avec lesquels elle se sent en accord.

Mais après 5 mois de grossesse, on lui annonce une pathologie grave de son enfant à venir. Magali décide d’avoir recours à une IMG (interruption médicale de grossesse). Cette expérience les marque elle et son couple et leur fille. Ils traversent le silence et la solitude d’avoir perdu leur enfant.

Se relever après l’inconcevable

En parallèle, le monde du travail demande incessamment à Magali quand elle reprendra son activité. Mais elle se sent complètement déstabilisée devant le fait que la perte de son enfant soit ainsi ignorée et non soutenue et prend le temps de faire son deuil. Elle perdra alors au passage une opportunité de mission intéressante.

Ce qui lui permettra de reprendre le travail, c’est de se convaincre qu’elle doit à ses enfants et sa mère décédée d’aller bien et de continuer à les rendre fiers d’elle.

L’appel de la médiation

Cette expérience fait prendre conscience à Magali que la gestion de crise est un domaine extrêmement complexe et qui l’attire.

Elle s’inscrit à une formation pour ajouter à son arc la compétence de médiatrice.

Magali a envie de porter autour d’elle des espaces de communication sains pour accompagner la gestion de conflits.

Prendre soin d’elle pour prendre soin des autres

A nouveau enceinte en 2022, Magali vit sa troisième grossesse comme un petit miracle. Elle souhaite laisser sa place à cet enfant à naître et a décidé très tôt de ralentir son travail fortement pour prendre soin d’elle et de sa famille.

Elle se prépare à passer plusieurs mois auprès de son enfant et à faire évoluer une nouvelle fois la manière d’exercer son travail en accord avec ses besoins personnels, pour répondre à ceux de ses clients avec motivation et plaisir.

Histoires d’entrepreneuses

Et vous, qui sont les entrepreneuses qui vous inspirent ? Taggez-les sous ce post, ça leur fera plaisir 😉 Et qui sait, peut-être auront-elles leur place dans ce projet ?


Un commentaire

  1. Anne-Sophie Gadoux Garcin 30 juin 2023 à 12h26 - Répondre

    Témoignage très inspirant, merci ! Un parcours riche, avec ses décisions courageuses, ses obstacles, les épreuves terribles, les élans de vie, la capacité à rebondir, les soutiens autour… merci beaucoup !

Laisser un commentaire